lundi 23 avril 2018

Saison sans fin


Les pantalons de neige, pantalons de nylon, le manteau d’hiver, le manteau de printemps, les tuques, les mitaines en triple de 2-3 saisons, les bottes d’hiver, les bottes de printemps… 

Je crois que nos entrées ressemblent toutes à de gros bordels ces temps-ci.

Les panoplies de linges pour une saison qui ne finit plus de finir ou une qui ne veut pas commencer. Dame nature va bien finir par se fixer et nous donner de belles journées et oublier l’hiver. Nos plantes commencent à se réveiller, il ne manque que le soleil pour les faire pousser et nous donner les belles couleurs du printemps.

Jusqu’à présent l’hiver ne me dérangeait pas, mais là ce matin j’ai hâte de retrouver mon entrée allégée, allégée de ce surplus de pelure pour affronter ces caprices de dame nature. Hâte de pouvoir aller profiter de l’extérieur sans avoir à monter sur ma butte de neige (car oui, chez moi il me reste une grosse butte de neige).

Mais bon, en attendant, je vais finir mon ménage de printemps pour être prête le jour que la belle saison s’éveillera de nouveau.


Je vais de ce pas laver mon manteau d’hiver, peut-être que ça aidera à faire venir le beau temps…


Maman qui rêve de son entrée

jeudi 5 avril 2018

Je veux 4 enfants

Je veux 4 enfants! Ça toujours été clair dans ma tête. Quand je suis tombée enceinte de ma
première à 19 ans, j’en ai parlé au papa et je me suis assuré que ce soit clair pour lui aussi.
À 27 ans, j’avais mes 2 filles et mes 2 garçons, ma famille étaient terminée, mon chum a
subit une vasectomie pour faire sûr que ça reste comme ça.




Dans la dernière année, j’ai débuté des démarches pour devenir famille d’accueil. Je croyais
vraiment qu’on avait la place, la patience et la stabilité pour offrir un bon milieu à des enfants
qui en ont grandement besoin. On en a longuement parlé en couple et en famille. On a fait le
tour de la question et des scénarios possibles. On en est venu à la conclusion qu’on n’est pas
nécessairement rendu là encore, peut-être dans quelques années…


En janvier cette année, après 2 ans de deuil de mon chien, je me suis enfin senti prête à
accueillir un petit bébé poilu dans notre famille. On a donc été en famille en Beauce, chercher
notre petite fille d’amour!! Elle GRANDIT (trop vite!!) et s’épanouit avec nous depuis ce
temps-là. Elle nous comble et on l’adore vraiment! Une boule de poil parfaite pour compléter
notre famille de maintenant 7!




Aujourd’hui j’ai 30 ans et il faut que j’arrête de me mentir… Je veux d’autres bébés!!!!!!! Je
capote je dois être cinglée, il doit me manquer des gènes de bon sens. Pourtant je suis très
heureuse et super occupée avec ma belle marmaille. Je pense que mon horloge biologique
n’est pas encore au courant…. Mon corps a 30 ans et est en plein dans son pic hormonal de
procréation. Le pire c’est que je ne serais pas contre de l’écouter… Je ne cadre déjà pas
dans la société d’aujourd’hui, alors pourquoi ne pas y aller à fond et avoir 10-12 petits
monstres!! Haha!

Maman full hormones

vendredi 30 mars 2018

Libérée, délivrée!!

“Oupela”, quand je vois un magazine “les chroniques d’une mère indigne” je me dis “oups”… je pourrais me considérer comme telle! Mais non, me voilà prête à travailler, et à laisser mon enfant chez une gardienne!
Et je me sens comme libérée, délivrée…

Tant pour mon enfant que pour moi, il me semble bon de laisser mon petit poussin prendre son envol. 
Âgée de 9 mois, ma louloute va pouvoir se développer dans un autre milieu. Et moi, je vais pouvoir 
reprendre le travail!
Moralement, avant ses 9 mois, je ne me sentais pas prête à laisser mon bébé à une autre personne. Pendant
ma grossesse, j’avais entendu dire qu’après accouchement, le neuvième mois de bébé est comme un 
second accouchement. Dur à imaginer au fil des mois, mais maintenant je peux l’admettre, mon second 
accouchement a bien lieu!
Alors je suis heureuse de pouvoir reprendre un rythme de vie comme avant, pouvoir travailler, m’épanouir
professionnellement et maintenant… dans mon rôle de maman.
Ces neufs premier mois ont été plein de découvertes, de changements, autour de bébé. Et j’ai besoin, je le 
sens, de découvrir, et de m'établir, une carrière professionnelle.
Voilà quelques heures que ma louloute est chez la nourrice, et j'essaie d’occuper mon temps pour ne pas 
courir la voir. Et puis du temps, j’en avais bien besoin! Tellement de chose à faire!!! À droite, à gauche, 
sans enfant il est tellement plus simple de se déplacer.
Et en écrivant ça, j’hésite… wahooo je suis entourée de mamans ayant plusieurs enfants, quatre ou plus… 
et wahoo respect!
Enfin voilà... il y a deux mois je n'aurais pas été prête à laisser mon enfant, aujourd'hui oui je le suis, et 
j’en ai besoin!

Maman en manque de ses escarpins, son sac à main et bientôt de son petit bambin.

jeudi 15 mars 2018

Maman, je ne t'aime plus!

¨Maman, je ne t’aime plus!!!’’
Quand ton enfant te dit ces mots pour la première fois, c’est comme un coup de poignard. Déjà, qu’en tant
que maman tu t’efforces à tous les jours de faire du mieux que tu peux avec eux. Que souvent tu ne te
trouves pas à la hauteur, qu’il y a tellement de choses que tu pourrais mieux faire… ton enfant vient
confirmer, en te disant ces mots, que tu n’es pas à la hauteur…  
La première fois que mon fils m’a dit ça, ça m’a tellement fait de peine… une fois les enfants couchés,
je n’ai fait que me rappeler ces mots et je ne pouvais m’empêcher de culpabiliser, de pleurer… il me
confirmait que je n’étais pas la hauteur, que je n’étais pas une bonne maman puisqu’il ne m’aimait plus…
 

Le lendemain, tout est redevenu à la normal. ‘’Je t’aime maman’’ avec de gros câlins et un beau ‘’bonne
journée maman’’ Je me suis donc assise et je me suis mise à réfléchir au moment où mon fils m’avait dit
qu’il ne m’aimait plus. Je venais de le réprimander sur quelque chose, il était donc simplement fâché
contre moi, ce qui était tout à fait normal puisqu’il se faisait chicaner, et c’était sa façon à lui de me dire
qu’il était fâché. Et je me suis également rappelée, que moi aussi, j’ai déjà dit ces paroles à ma mère
parce que j’étais simplement fâchée contre elle. Du coup, maintenant, lorsqu’un de mes enfants me dit
qu’il ne m’aime plus, ça ne m’affecte plus. Et quand ils me disent ça, je leur réponds tout doucement :
‘’et bien moi, je t’aime quand même et je vais toujours t’aimer’’  
Alors quand votre enfant vous dira pour la première fois qu’il ne vous aime plus, ne le prenez pas mal.
C’est simplement sa façon à lui de vous dire qu’il est fâché ou en désaccord avec vous ;)  
Une maman qui malgré ce que ses enfants peuvent lui dire, va toujours les aimer!!!  

jeudi 1 mars 2018

La parentalité quand on ne l'a pas encore vécue...


Lorsque je pense à la parentalité, il me vient plein de questions à ce sujet. Je me pose la question à savoir si je serai en mesure d’être une bonne maman. Si je vais avoir la patience pour intervenir avec mon enfant. Si je vais avoir toutes les capacités pour répondre à tous les besoins d’un enfant. Est-ce que je vais toujours rester avec le père? Ces temps-ci, je passe beaucoup de temps avec des mamans qui sont toutes différentes, qui sont toutes uniques dans leur manière d’être une maman. Dans les locaux, il y a des échanges à propos de leur vécu de maman qui leur permet une entraide entre elles. Je trouve cela beau de voir des échanges qui se déroulent dans le respect. Ainsi que de voir le bien que les rencontres peuvent amener à ces parents. 
J’apprends énormément sur le rôle d’être un parent. Est-ce que cela est positif ou négatif? Je crois que cela me donne le goût d’avoir des enfants lorsque le temps sera venu. Je crois que c’est normal d’avoir des questionnements, mais que lorsqu’il y a trop de questionnements c’est possible de passer à côté de quelque chose de merveilleux. Aussi, je crois qu’il n’y a jamais de moment idéal et que c’est impossible de savoir ce que l’avenir nous réserve. Je crois qu’il faut que j’arrête de penseà être parfaite dans tout ce que j’entreprends et juste être comme je suis avec mes qualités et mes défauts et d’arrêter de vouloir tout réussir du premier coup. De plus, je pensais que si j’avais des enfants avec un gars et que je me séparais, cela serait un échec, car mes parents sont toujours ensemble et amoureux. En côtoyant différentes personnes avec des vécus différents, je me suis rendu compte que ce n’est pas un échec. Mais c’est d’accepter le fait que deux personnes ne sont plus rendues à la même place, qu’ils ne sont plus amoureux et n’ont plus la même vision du futur. Donc, je les trouve bons de se respecter et de respecter l’autre. Chaque évènement dans une vie que ce soit heureux ou malheureux peut amener quelque chose de positif si on l’accepte et que l’on est prêt à le voir. Je suis en train de modifier mes pensées et ma manière d’agir. Ce qui m’amène à changer ma vision d’être parent, je désire pouvoir partager ma vie, mon savoir, mon amour, des rires, mes valeurs, mes intérêts, mon temps à un ou à des enfants. En plus, je me pose la question à savoir si je serai prête à être une maman à la maison. Mes parents ont fait le choix de nous avoir gardés à la maison jusqu’à la rentrée scolaire. 
Lorsque j’étais petite, je me disais que j’étais pour avoir une famille et rester à la maison pour m’en occuper, mais je me disais que de nos jours ce n’était plus possible. Je me suis rendu compte que c’était possible en côtoyant plusieurs familles dont un des parents reste à la maison. Donc, cela me trotte dans la tête. Je ne crois pas avoir une grosse famille, comme les familles que je côtoie, je peux vous dire que je les admire d’avoir autant d’activité et d’avoir avec eux leurs enfants. En les regardant, cela à l’air bien simple. Mais je me doute que cela ne doit pas toujours être de tout repos.


Peut-être une future maman !!!

 

jeudi 15 février 2018

Joyeux boxing day du chocolat!


Hier c’était la fête des cœurs en chocolat!! Donc, aujourd’hui... tout est en spécial! Ben quoi? c'est pas pour cela que la Saint-Valentin existe? Vraiment, vous avez eu le temps de prendre du temps en amoureux hier vous??




Yeah!!! C'est le temps de faire des provisions!!!

Etes-vous ce genre de parent?? En ligne au boxing day le lendemain de Noel, acheter vos bonbons d'Halloween au mois de novembre, aller vider les tablettes de chocolat de Pâques le mardi suivant?

On manque jamais de chocolat pour les fondues quand le congélateur est plein! Pour les soupers improvisés (oui oui, full de fruits, des hosties, du fromage... oui oui). Pour les sacs-surprises lors des fêtes d'anniversaire, vous serez la maman cool qui donne une tonne de bonbons!!

Et rendu au mois de septembre prochain, vous serez le parent que tout le monde envie, car vous aurez déjà tout vos cadeaux d’achetés!

C'est certain que ce sont de bonnes idées et que c'est aidant, mais il ne faut pas profiter des spéciaux juste parce que c'est en spécial... Surtout si vous n'avez pas envie de faire de détour, ne le faites pas...
Il y a les ventes de garage aussi, les friperies, les échanges de produits entre familles...

Bref! Quand on veut se libérer du cynisme que c'est donc ben toutes des fêtes commerciales!!! Pourquoi ne pas tout simplement se dire que ça peut servir dans notre vie mouvementée de parent, sans aucune pression!

Joyeux lendemain de Saint-Valentin!!
Les mamans de la Voix des Parents

jeudi 8 février 2018

Mea-culpa

Je l’avoue… Je fais mon  mea-culpa.


Je suis le type de maman que la voiture est en bordel presque en tout temps.
Avant d’avoir des enfants, ma petite voiture était déjà du type irrécupérable.
Maintenant, j’ai créé plein de mini-moi qui n’ont aucun sens du acceptable et
inacceptable à ce qu’on peut laisser dans la voiture chaque fois qu’on descend.
C’est plus que probablement de ma faute. J’ai beau faire le ménage une fois
de temps en temps, on réussi à en mettre plus vite que j’en enlève.



Cette semaine, je suis embarquée dans la voiture d’une amie qui m’a dit: ¨Je
n’ai pas eu le temps de faire le ménage. Je suis désolée.¨ HAHAHA!! Ça me fait
toujours rire. Pour que j’embarque, elle a dû bouger 2 bâtons de hockey…. C’était
ÇA son bordel… C’est tout! Même pas de poussière sur le dash!


Cette personne ne verra jamais ma voiture. Elle en ferait une dépression nerveuse.
Surtout pas l’hiver, qui est ma saison officielle du non-ménage de voiture!


Quand je serai reine du monde, je ferai un mois officiel du non-ménage de voiture!!!!
Vive la procrastination!!!!!




Maman qui procrastine (surtout l’hiver…. je devrais hiberner comme un ourse,
ce serait plus productif!)